Collier, or
Liban, Epoque mamelouke (1289-1516 ap. J.-C.)



Bracelet, or et pierre semi-pr�cieuse
Liban, Epoque mamelouke (1289-1516 ap. J.-C.)




Bague avec inscription, or
Liban, Epoque mamelouke (1289-1516 ap. J.-C.)



Collier avec inscription, or et �mail
Liban, Epoque mamelouke (1289-1516 ap. J.-C.)


Boucle de ceinture, or
Liban, Epoque mamelouke (1289-1516 ap. J.-C.)

Ces bijoux refltent la finesse de lorfvrerie lpoque mamelouke. Les pices allient les modles gomtriques et figuratifs la calligraphie cursive traits selon diffrentes techniques parmi lesquelles le travail au repouss et le filigrane grnetis.




Monnaie, or, Salah-ed-Din al Ayyoubi
Tyr, P�riode Ayyoubide
Cette monnaie en or frappe au Caire en (643 H.) 1245-46, sous le rgne de Salah ed Din al Ayyoubi, porte, inscrites dans des cercles concentriques, la profession de foi et la sourate 9/33 sur lavers et sur le revers la basmala.




La prise de Baalbek en 635 ap. J.-C., par Abu 'Ubayda, est la premi�re �tape dans la conqu�te arabe du Liban qui s'ach�ve en 637. Mis en veilleuse � la suite des s�ismes du VI�me si�cle, l'essor des villes reprend avec l'�poque omeyyade. Les ports et leurs chantiers navals renforcent leur activit� et l'arri�re-pays b�n�ficie de travaux d'irrigation dont profite l'agriculture. La ville omeyyade de 'Anjar illustre cette renaissance avec ses fortifications, ses rues, ses boutiques, sa mosqu�e et ses palais.

Le pays vivra les p�rip�ties dynastiques qui verront se succ�der Abbassides, Fatimides, Seldjoukides, Ayyoubides et Mameloukes. Durant cette p�riode, l'Islam se propage et la langue arabe devient la langue administrative. Elle remplacera progressivement les dialectes locaux.

De 1099 � 1289, l'h�g�monie arabe c�de le pas � l'occupation crois�e. Les Franjs b�tissent leurs citadelles le long de la c�te, de Tripoli au pays de Tyr, alors que l'int�rieur reste aux mains des Ayyoubides La reconqu�te par les troupes du sultan mamelouke Baybars met fin � l'interm�de crois�. Grands b�tisseurs, les Mameloukes laisseront des monuments religieux et civils, des mosqu�es, des madrassas, des khans et des hammams. La ville mamelouke de Tripoli t�moigne de nos jours de cet essor de l'architecture islamique.







Coupes recouvertes de gla�ure, terre cuite
Tyr, XII-XIII�me s. ap. J.-C.
Connue sous le nom de sgrafiato, la cramique dcor incis sur engobe sous glaure colore utilise les motifs floraux, gomtriques et mme figuratifs. Ce type de cramique se rencontre sur nombre de sites libanais o elle connat un dveloppement qui va de la priode croise la priode mamelouke.




Cruche avec inscription arabe Formule de voeux, terre cuite
Tyr, Epoque mamelouke
Sur cette cruche dcore en un agencement compartiment, une calligraphie cursive transmet des voeux traduisant une sagesse populaire qui apparat sur les objets de la vie quotidienne.

`